30/06/2004

Crise de paranoïa… Humeur du moment: je me pose des

Crise de paranoïa…

 

Humeur du moment: je me pose des questions (ça faisait longtemps !)

 

J’aime écrire. C’est pour moi une réelle passion. Mais par-dessus tout, ce que j’apprécie, c’est de partager. Partager tous ces moments que j’aime à vous décrire. Echanger des idées, des points des vues. Se rejoindre ou se défaire. Refaire le monde. Susciter la polémique. Faire naître une prise de conscience chez mon interlocuteur ou chez moi. Autant d’arguments plus positifs les uns que les autres. Mon caractère étant ce qu’il est, fait que j’ai besoin d’une certaine forme de reconnaissance. J’ai besoin de me sentir aimer, apprécier… pas pour ce que j’entreprends mais pour ce que je suis. Dernièrement, nombre d’entre vous a passé la barrière du virtuel et ont appris à me connaître sous d’autres angles. Une forme d’intimité s’est installée entre nous. Pour eux, mais également les autres qui me lisez chaque jour, faites, de par votre présence, partie un tant soi peu de ma famille. Celle du cœur, celle qui me fait dire chaque matin que j’ai beaucoup de chances d’avoir pu réaliser d’aussi belles rencontres.

 

Je risque d’être contradictoire là mais j’ai l’impression que depuis quelques jours, depuis mon retour de congés, j’attire moins l’attention. Mes écrits s’en ressentent. J’ai perdu un peu confiance en ma plume et ça me fait peur. Peur de vous perdre, que vous vous lassiez, que vous préfériez passer votre chemin. Vous l’aurez deviné, un de mes nombreux défauts est sans conteste la paranoïa. Je la cultive assidûment aux dires de mes proches. Avec le recul, je me rends compte qu’elle se reflète dans ma vie de tous les jours. Je crains toujours d’être de trop, de déplaire ou de ne pas plaire. D’avoir été lourd lors d’une soirée, de ne pas avoir été assez drôle. D’en avoir fait trop ou de ne pas en avoir fait assez. C’est la même chose pour l’écriture. J’écrits pour moi, avant tout, mais aussi pour vous. A chaque correction, à chaque relecture, je ne peux m’empêcher de me demander : « est-ce que cela va leur plaire ? ». Parfois, je me permets d’en importuner l’un ou l’autre (qu’ils me pardonnent) pour leur demander leur avis. Je suis comme ça et je pense qu’il ne sera pas facile de me changer.

 

Je les entends déjà gronder au loin... me prendre par le bras, me plaquer contre le mur et me mettre en face de mes réalités: "Mais, oui tu es quelqu'un de bien"... "Mais oui, tu vaux la peine d'être connu"... "Mais oui, on t'aime comme tu es". Tout ceci ne rimerait à rien si le but recherché n'avait été que l'énumération d'une valse de compliments. Non, simplement, j’avais besoin de me décharger de ce fardeau qui me pèse depuis presque 31 ans. De cette parano maladive, découle un manque de confiance incontestable et une assurance quasi nulle. Le donneur de bonnes leçon sait pertinemment qu’il se pourri la vie en agissant de cette manière. Il serait nettement plus aisé de tourner le dos à tout ce mal-être. J’y travaille constamment… mais je ne peux m’empêcher de retomber dans ces travers qui sont miens. Ce petit texte en est le meilleur des exemples.


17:34 Écrit par Carpe Diem | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

belle rencontre ça l'a été pour moi aussi...te rencontrer toi, ta petite femme et les autres...est qqch qui me donne bcp de plaisir et c là que je me dis...la vie vaut la peine d'être vécue;-)

Allez Nico...oublie pas...c pas parce qu'on ne dis rien qu'on ne te lis pas...
parfois...on reste béat devant de belles oeuvres,non, ;-)

bisous et bonjour à ta gente dame.

Écrit par : englishbob | 30/06/2004

Impression Ca fait bizarre, je parcours ton blog depuis quelques jours et j'ai vraiment l'impression de me reconnaître dans certains de tes écrits (dont celui-ci), comme si c'était moi qui avait rédigé ces lignes, comme si mon double s'était incarné en toi l'espace de quelques instants... Heureux en tout cas de te découvrir et je reviendrai te lire souvent

Écrit par : Fab | 30/06/2004

*** On ne s'est jamais rencontré et on ne se rencontrera probablement jamais mais j'aime te lire même si je ne laisse pas toujours de comment!!
Continue!

Écrit par : J | 30/06/2004

. bonjour nicolas,
on se la pose tous à certains moments.
puis ça pasee...
bonne soirée.

Écrit par : jerome | 30/06/2004

Zen.. .. restons zen.
Excellente fin de semaine à toi.

Écrit par : Anaisorchidee | 30/06/2004

bah moi j'm pas mais pas du tout !!!

;)) si si je tenais à le dire !!!



:) en fait ce que je n'aime pas c'est de t'entendre demander l'opinion des autres... si je regarde le nombres et les différents visiteurs (et la liste est longue) je ne pense pas que ce soit pour tes beaux yeux (mais d'ailleurs, ils sont comment ?) bref, écris vraiment pour toi sans te demander ce que les autres pensent (c'set ce qui fera que tu trouveras ton style à toi et non des phrases corrigées, communes... pour satisfaire tes lecteurs. Ainsi, quand ton style sera affirmé tu verras là au moins s'il plait et à qui... Chaque auteur a sa personnalité, son style et c'st ça qui fait qu'ils sont reconnus et non le contraire pour avoir fait du linéraire)...

ps. faut vraiment arranger ton fond d'écran lol

Écrit par : imagine | 30/06/2004

No parano tu sais je crois qu'avant tout, le blog c'est pr soi et pas pr les autres! C'est sur que c'est agréable d'être lu et de recevoir des commentaires mais tout le monde n'en laisse pas a chaque fois! Moi jaime bcp ton blog, je le lis ts les j et tu as vu je n'ai jamais laissé de comm avant celui ci!!! A bientot! bonne continuation

Écrit par : cocotte | 30/06/2004

. En fait, jte l'avais jamais dit mais j'aime bcp ton layout, très zen, naif et reposant :)

Oué je sais, ça fait longtemps mais j'ai enfin une vie!
*pousse un soupir de soulagement*
M'enfin jte fais qd même plein de bisous à toi et à A.

Écrit par : Cora | 30/06/2004

... Je pense qu'au départ un blog doit être écrit pour soi avant d'être écrit pour les autres. Evidemment, ça fait toujours du bien de savoir que les atures apprécient ce qu'on écrit. Surtout ne te tracasse pas, quand on voit le nombre de visiteurs à ton compteur... tu attires la foule alors continue à écrire comme tu le fais.
Bisous

Écrit par : Aurélia | 30/06/2004

Les commentaires sont fermés.