29/06/2004

Double personnalité Humeur du moment: j’ai chaud, tr

Double personnalité

 

Humeur du moment: j’ai chaud, très chaud… la fièvre sûrement…

 

J’ai mal dormi cette nuit. Je me suis couché tout tremblant à je ne sais plus quelle heure. Et je me réveille, ce matin, les convulsions en moins, mais la transpiration en sus. Juste le temps d’avaler deux tablettes d’aspirine, de prendre un petit déjeuner pas trop consistant et me voilà déjà devant ce PC à me demander ce que je pourrais bien vous écrire.

 

Demain, si je ne meurs pas cette nuit de ma grippe, ultime rendez-vous en compagnie des formateurs pour faire le point sur ces 5 mois de préfo. Bilan mitigé, de prime abord. Certes, j’ai rencontré des personnes. Certes, je me suis ouvert à elles, je les ai laissé s’approcher de moi. Mais au final, que m’aura donc rapporté cette expérience si ce n’est cette fâcheuse impression d’avoir perdu mon temps. Les cours étaient inexistants, mal construit, sans aucune conduite.

 

On a débuté à 23. On clôturera à 17. Ses dernières semaines, le nombre de participants ne dépassait pas le chiffre 5. Je me suis retrouvé ne compagnie d’individus déscolarisés, à la recherche d’un nouveau souffle tandis que moi, je révisais l’accord du participe passé… Mauvaise sélection ou imposture ? Avec le recul, je me dis qu’ils auraient mieux fait de s’abstenir lorsqu’ils ont pensé à moi. Je me rappelle de notre premier entretien. J’avais été convainquant, persuasif. J’avais réussi à laisser transparaître rien que mes bons côtés. Ils étaient tombés dans mon piège. Ils avaient cru qu’ils feraient de moi un bon petit soldat. Que j’allais rentrer dans leur petit jeu et que je suivrais les autres brebis du troupeau. Je ne pensais pas pouvoir être manipulateur à ce point.

 

Et pourtant, j’ai l’impression que j’ai ce don en moi. J’ai réussi à les mettre dans ma poche. Aujourd’hui encore, ils sont persuadés d’avoir réalisé le bon choix en me reprenant, au mois de février. Usurpateur, moi ? Non… ou peut-être un petit peu… Je mettrais plutôt ça sur leur manque de clairvoyance et d’intelligence. Mais vais-je avoir le cran, le courage de leur faire part, demain, lors de notre entretien, de cette déception ou une nouvelle fois, arriverai-je à me faire passer pour quelqu’un que je ne suis pas… pour quelqu’un qu’ils pensent connaître…



08:40 Écrit par Carpe Diem | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

tu ne serais donc pas toi... alors la madame dit tout de suite : arrete le miel... ;o)

bonne journée nico

Écrit par : valou | 29/06/2004

Oh Bin il est vraiment po bien not nico là...
Toi, manipulateur...hum hum..on en apprend des choses;-)

besos

Écrit par : englishbob | 29/06/2004

Comme tout le monde Tu ne fais que faire comme tout le monde, te faire passer pour ce que tu n'es pas mais je t'ai découvert... Sinon comme ça fais quelques jours que je ne suis plus passé chez toi, j'espère que t'es vacances se sont bien passé. (oui je sais tu as l'expliquer dans un autre post mais je suis trop fatigué pour lire tout tes derniers post) ;-)))))

Écrit par : Strano | 29/06/2004

on en a parlé régulièrement Et l'impression que tu donnes c'est que cette formation... c'est de la merdeuhh...
Barres toi, signes, prends tes cliques et tes claques, et consacres ton temps à des trucs plus intelligents, c'est ta vie, et je pense que tu as dépassé depuis un labs de temps le niveau de cette formation.

Bon rétablissement, j'passerai un jour chez toi voir si tu es toujours vivant ma poule ;)

Écrit par : Frank | 29/06/2004

Les commentaires sont fermés.